Deux astuces psychologiques pour tomber amoureux… et le rester

Deux astuces psychologiques pour tomber amoureux… et le rester

Tomber amoureux, parfois, ca arrive sans qu’on le veuille. Mais comment provoquer nos papillons dans le ventre… et les garder sur le long terme ?

Pourquoi s’enquiquine-t-on a faire de grands propos, hein ?

Cette trouvaille fut proposee par le psychologue Arthur Aron en 1997 – l’histoire raconte que deux inconnu•e•s sont tombes amoureux dans le laboratoire.

Plus recemment, Mandy Len Catron, journaliste au New York Times, a joue le jeu des 36 questions avec l’une de ses connaissances… Vous savez quoi ? Depuis, la journaliste et une telle connaissance sont amoureux !

Tomber sur le ame s?ur en 36 questions

Mes fameuses 36 questions ont ete abordees pendant la Nuit Originale !

La procedure mise au point via Arthur Aron est la suivante : pendant pres d’une heure, deux inconnu-e-s se posent 36 questions elaborees par le chercheur, dans l’ordre, et y repondent le plus sincerement possible.

Plus l’heure marche, plus les questions deviennent perso : aimeriez-vous etre celebre ? De quelle maniere ? Au moment oi? avez-vous chante seul-e Afin de la derniere fois ?

Nommez trois choses que vous et votre partenaire semblez avoir en commun. Y a-t-il quelque chose que vous avez i  chaque fois reve d’effectuer ? Pourquoi ne l’avez-vous pas fera ?

Ensuite, les deux inconnu-e-s (plus si inconnu-e-s, d’ailleurs) se regardent au sein des yeux pendant 4 minutes, en silence.

L’artiste Marina Abramovic face a son ex-compagnon lors d’une performance au MoMA.

Pour Arthur Aron, l’objectif de ce processus reste de creer de l’intimite dans un contexte experimental. Ce pourrait i?tre cette intimite qui permettrait l’apparition de sentiments amoureux.

J’ai recherche suggere que l’amour, c’est votre acte, et que c’est aussi une decision : on choisit d’etre amoureux de quelqu’un, de chercher a connaitre l’autre vraiment, ainsi, de laisser l’autre nous connaitre.

Si vous le souhaitez, vous pouvez trouver la liste des 36 fameuses questions ici, ainsi, lire le recit d’une redactrice du New York Times la.

Concernant en connaitre plus, la recherche d’Arthur Aron reste accessible dans cette page.

…et des garder en les idealisant (un minimum)

Vous avez pose les 36 questions et trouve la nouvelle moitie ? Le chercheur Dale Griffin nous donne 1 p’tit style Afin de rester enamoure : idealiser le mari pourrait aider le couple a durer (et a etre content, au passage) !

Griffin et le equipe ont suivi 220 « jeunes maries » (qui ne sont que rarement jeunes, mais se seront maries recemment) pendant des ans, car pour eux, des annees suffisent afin que la flamme des debuts s’etiole.

Ils ont reclame aux participant-e-s de decrire leur mari ideal, puis d’evaluer leur mari, et eux-memes, sur differents criteres (la gentillesse, l’intelligence, la confiance en soi, la maturite…).

Grace a ces indications, nos psychologues mesurent a quel point le mari des individus interrogees se rapproche de leur mari ideal.

Griffin s’apercoit qu’au fil des trois annees de suivi, la satisfaction liee a J’ai relation decline pour la totalite des participant-e-s… Sauf Afin de celles et ceux qui avaient ete des plus idealistes a propos de un mari au debut de l’experience.

Autrement devoile, les gens qui idealisent leurs partenaires seraient plus satisfaites de leur relation.

Plus surprenant : il suffirait que l’un des partenaires idealise l’autre afin que l’effet apparaisse chez les deux membres du couple !

Si j’idealise mon partenaire, mais que lui est plus realiste (l’enflure), nous serions tout ainsi tous 2 plus satisfaits de notre relation.

Une relation heureuse reposent-elle sur l’idealisation de l’autre ?

Finalement, l’etude de Dale Griffin parai®t indiquer que nos relations a long terme des plus heureuses seraient celles dont bien l’un des membres du couple maintient une vision quelque peu biaisee, legerement idealisee de l’autre.

Cela nuance cependant ce premier constat en soulignant que des recherches doivent continuer Afin de comprendre quel « niveau » pourrait etre benefique : Il semble possible qu’au-dela d’un certain point, l’idealisation puisse devenir malsaine et heurter la relation.

Concernant en connaitre plus, rendez-vous ici !

Tout compte fera, ce que nous disent ces deux etudes, c’est que Afin de trouver une moitie… on doit etre ouvert a la rencontre et etre pret a Realiser vraiment connaissance avec l’autre.

Et Afin de maintenir une relation heureuse, des scientifiques nous conseillent cette fois d’essayer de percevoir notre mari sous son meilleur jour !

Mes Commentaires

– Coup de foudre : teste. – Papillons et boule au bide : teste. – Passion : testee. – Essoufflement des sentiments : teste. – Prise de conscience de l’illusion amoureuse : testee. – Combat mental entre idealisation, attachement, et disparition des sensations de la passion : teste.

Conclusion de l’experience : La passion amoureuse est ephemere. L’idealisation nous plonge au sein d’ l’illusion, ainsi, donc, le faux. J’ai passion amoureuse n’est pas l’Amour. Le desir sexuel fantasmatique n’est nullement l’Amour. L’attachement lie a toutes les souvenirs de moments vecus n’est pas l’Amour. Le veritable Amour, me concernant, ne reside nullement dans la passion, le desir, et l’affect au sein d’un couple. Cet amour la n’est qu’illusion, liee au narcissisme humain. Je l’ai moi-meme experimente, jusqu’a Il existe de ca quelques mois. Et j’ai compris : l’Amour, le veritable, c’est l’accueil de l’autre, c’est le partage, c’est votre compassion, c’est l’acceptation en difference et pas son idealisation. Cet nouvelle qui peut etre un adulte, un enfant, votre plus jeune, un plus vieux, un individu de sexe oppose ou semblable au gi?re parship tarif, un individu de la nouvelle religion que la tienne, d’un autre pays, de la autre culture, d’une autre race, tout d’un nouvelle milieu social, tout d’un autre mode de vie, d’une autre vision de l’univers, de la nouvelle origine que J’ai tienne. Si tu cherches la verite, eloignes toi de l’illusoire, ainsi, pars en quete de cet Amour la.

C’etait l’instant philosophique du apri?m, bonsoir.

Leave a Reply